La crise politique est terminée à Turnhout

La majorité communale de la ville de Turnhout avait basculé à la suite d'un rififi interne à la section de la N-VA et l'acte de défiance posé par six de ses élus à l'égard du bourgmestre de la formation nationaliste et d'un échevin.

belga
La crise politique est terminée à Turnhout
©Belga

Les nouveaux échevins de la ville de Turnhout ont prêté serment vendredi soir après plusieurs mois de crise politique dans cette commune de la province d'Anvers. Eric Vos, membre du parti local T.I.M. (Turnhout Iedereen Mee), doit cependant encore patienter avant de prêter serment comme bourgmestre pour une question de procédure. 

La majorité communale de la ville de Turnhout, située en Campine anversoise, avait basculé à la suite d'un rififi interne à la section de la N-VA et l'acte de défiance posé par six de ses élus à l'égard du bourgmestre de la formation nationaliste, Erwin Brentjens et d'un échevin. En interne, le torchon brûlait depuis plusieurs semaines, certains élus N-VA reprochant au bourgmestre et à l'échevin issu de leurs rangs de ne pas respecter certains accords.

Le sp.a et le CD&V, partenaires de l'ancienne majorité, ont finalement conclu un accord avec Groen et la formation locale TIM pour une nouvelle majorité.