Le CD&V espère que Steven Vanackere reviendra sur sa décision

Le CD&V espère que Steven Vanackere reviendra sur sa décision, annoncée dimanche sur Facebook, de se retirer de la vie politique. On estime, chez les chrétiens-démocrates flamands, qu'il peut être élu au Parlement européen à partir de la troisième place.

Rédaction en ligne
Le CD&V espère que Steven Vanackere reviendra sur sa décision
©BELGA

Le CD&V espère que Steven Vanackere reviendra sur sa décision, annoncée dimanche sur Facebook, de se retirer de la vie politique. On estime, chez les chrétiens-démocrates flamands, qu'il peut être élu au Parlement européen à partir de la troisième place. M. Vanackere a fait part dimanche de sa déception de ne pas figurer à la deuxième place sur la liste européenne du CD&V, derrière la tête de liste Marianne Thyssen. L'ancien journaliste de la VRT et actuel eurodéputé Ivo Belet a été choisi pour occuper cette position, M. Vanackere étant relégué en troisième position.

Le CD&V compte actuellement trois élus au Parlement européen, mais il lui sera très difficile de maintenir cette position. Le collège électoral néerlandophone perdra en effet un siège lors de la prochaine législature, passant de 13 à 12. Les partis devront en outre plus que vraisemblablement se serrer pour faire de la place aux élus de la N-VA. En 2009, le parti nationaliste n'avait obtenu qu'un siège, mais il devrait progresser substantiellement.

Le CD&V n'en estime pas moins que M. Vanackere pourrait se faire élire depuis la troisième place. Il espère que l'ancien vice-Premier ministre répondra favorablement à la proposition. Un score de 23,4% est nécessaire pour envoyer un troisième élu à Strasbourg, souligne-t-on au CD&V.

Un retrait "probable" en 2014

Steven Vanackere (CD&V) menace de quitter la politique en mai 2014. En cause : il n'a pas obtenu la deuxième place, la place éligible, sur la liste européenne, rapportent plusieurs médias du nord du pays ce matin.

"Wouter Beke m'a annoncé jeudi que le comité qui dirige la formation de la liste a décidé de ne pas me placer en deuxième position", écrit l'ancien ministre des Finances sur sa page Facebook. "J'étais pourtant enthousiaste à l'idée d'aller au Parlement européen, pour rester actif dans la politique (inter)nationale aussi après la scission de BHV".

Steven Vanackere fut Vice-Premier ministre et ministre fédéral des Finances de 2011 à 2013. Il avait remis sa démission suite au scandale ACW-Belfius.

En octobre, il publiait un essai sur “les sept péchés capitaux en politique et dans la société”. Des rumeurs d'un retour en politique européenne ont plusieurs fois circulé mais Vanackere les avait toujours balayées.