De Block tutoie la N-VA, mais l'Open VLD est loin derrière

Les derniers sondages parus en Flandre sont favorables à Maggie De Block, seul ténor politique à pouvoir regarder la N-VA dans le blanc des yeux. Mais la secrétaire d'État ne parvient pas à emmener son parti dans son sillage...

De Block tutoie la N-VA, mais l'Open VLD est loin derrière
©BELGA
G.Ga.

Depuis quelques jours, les résultats du grote peiling ("le grand sondage", en VF) communiqués de concert par Het Laatste Nieuws, le Morgen et VTM rythment la campagne électorale de l'autre côté de la frontière linguistique. Chaque jour, une nouvelle province livre son dernier verdict pré-électoral, et de premiers enseignements peuvent déjà être tirés alors que le Limbourg ne connait pas encore ses résultats.

Du côté de l'Open VLD, on espérait sans doute un effet De Block semblable à celui que Bart De Wever a exercé sur son parti.

Malheureusement pour les libéraux flamands, Maggie De Block ne parvient pas à entrainer les autres ténors du parti dans son sillage, elle qui est la seule à tenir la dragée haute à la N-VA en se plaçant seulement 0,6% derrière Théo Francken dans les sondages brabançons pour les élections fédérales.

Dans la même circonscription, la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten pointe à 9% de la N-VA à quelques jours du scrutin régional, devant même céder la deuxième place au CD&V d'Eric Van Rompuy. Même son de cloche dans le reste de la Flandre, où les grands noms libéraux ne parviennent pas à titiller les nationalistes flamands, et doivent même parfois quitter le podium des électeurs: en Flandre occidentale, Vincent Van Quickenborne ne reçoit que 13,5% des intentions de vote et ne peut soutenir la comparaison face à Vande Lanotte, Crombez et Vermeulen (N-VA). À Anvers, la ministre de la Justice Annemie Turtelboom et l'ancien président du parti Bart Somers sont même à plus de 20% de l'intouchable N-VA.

Le dernier coup sur la tête des libéraux est venu de Flandre orientale. Généralement définie comme "zone bleue" du nord du pays, la province échappe à l'Open VLD sur les deux tableaux nationaux. Même Alexander De Croo ne peut faire mieux que 18,8% des intentions de vote, loin des 25,2% de Siegfried Bracke.

Les courtes "victoires" européennes sur la N-VA de Guy Verhofstadt en Flandre orientale et dans le Brabant éclaircissent à peine un ciel bleu qui ne pourra visiblement pas compter sur Maggie De Block pour servir de locomotive en vue du scrutin de dimanche prochain.

Sur le même sujet