Jeux dangereux dans la course aux votes allochtones

La polémique a été lancée dimanche par le député MR Alain Destexhe, lorsqu’il a allumé le CDH à propos d’un tract en turc distribué dans les communes bruxelloises de Schaerbeek et Saint-Josse. Dans ce dossier, PS et CDH flirtent avec les limites, même si la situation s’est améliorée en une décennie.

Matonge, à Ixelles - affiches électorales, en mai 2014.
Matonge, à Ixelles - affiches électorales, en mai 2014. ©© Bauweraerts D
Valérie Gillioz
La polémique a été lancée dimanche par le député MR Alain Destexhe, lorsqu’il a allumé le CDH à propos d’un tract en turc distribué dans les communes bruxelloises de Schaerbeek et Saint-Josse, qui appelait à voter pour les têtes de liste du parti, parmi lesquelles la vice-Première ministre Joëlle Milquet et la ministre bruxelloise Céline Frémault. Après avoir...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet