Le Roi a ouvert le bal des consultations

Après avoir vu durant près de trois quarts d'heure le président de la N-VA Bart De Wever, le roi a reçu le tandem présidentiel au PS, Elio Di Rupo et Paul Magnette ainsi que Charles Michel (MR), Benoit Lutgen (cdH) et Gwendolyn Rutten (Open VLD). C'est maintenant Bruno Tobback (SP.A) qui est actuellement face au roi.

Belga et rédaction en ligne

Le roi Philippe poursuivait lundi la consultation des présidents de parti au lendemain des élections. Après avoir vu durant près de trois quarts d'heure le président de la N-VA Bart De Wever, le roi a reçu le tandem présidentiel au PS, Elio Di Rupo et Paul Magnette.

A l'issue de cet entretien, il a reçu le président du MR, Charles Michel, suivi par Benoit Lutgen (cdH) et Gwendolyn Rutten (Open VLD). C'est maintenant Bruno Tobback (SP.A) qui est actuellement face au roi.

Le roi a accepté lundi matin, comme le veut la tradition, la démission du gouvernement au lendemain des élections. Le gouvernement est dorénavant chargé d'expédier les affaires courantes dans l'attente de la formation d'un gouvernement de plein exercice.

Ces consultations avec le roi se poursuivront jusqu'à mardi midi.

Les partis en Bureau

Les différents partis se réunissent en Bureau lundi pour analyser les résultats des élections. Grand vainqueur des élections en Flandre, le président de la N-VA, Bart De Wever, a fait connaître son intention d'avancer très rapidement sur la voie de la formation d'un gouvernement flamand.

PS et MR, rejoints lundi par le CD&V ont souligné la nécessité d'avancer en parallèle dans la formation des gouvernement régionaux et fédéral. Le cdH a plaidé lundi en faveur de coalitions "symétriques".