Budget Fédération Wallonie-Bruxelles: toujours pas de fumée blanche

Après le tohu bohu provoqué le week-end dernier par un possible relèvement de l'effort à consentir à 240 millions -- contre les 140 évoqués jusque là --, aucun chiffre n'a filtré mercredi sur les économies à réaliser.

Belga
Budget Fédération Wallonie-Bruxelles: toujours pas de fumée blanche
©BELGA

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a poursuivi mercredi, mais sans aboutir, ses discussions pour l'élaboration de son budget 2015, lequel devrait être marqué par des mesures d'économies aux contours toujours flous. Les discussions au sein du gouvernement se poursuivront mercredi prochain après de nouvelles réunions entre experts des cabinets dans les jours à venir.

La réunion organisée mercredi intervenait après une série d'entrevues bilatérales menées par le ministre du Budget André Flahaut (PS) avec les différents ministres du gouvernement.

Des discussions qui, dit-on, se sont révélées "utiles", permettant notamment de ramener le délicat débat sur le terrain politique, plutôt que technique.

Après le tohu bohu provoqué le week-end dernier par un possible relèvement de l'effort à consentir à 240 millions -- contre les 140 évoqués jusque là --, aucun chiffre n'a filtré mercredi sur les économies à réaliser.

Présent mercredi après-midi en commission du Parlement de la Fédération, M. Flahaut s'est montré très discret sur le cours des discussions.

Interrogé par le député Christos Doulkeridis (Ecolo), le ministre n'a souhaité "ni confirmer ni infirmer" les différents chiffres évoqués ces derniers jours, les qualifiant de "spéculations". "Nous verrons les derniers arbitrages...", a-t-il opposé.

M. Flahaut a toutefois assuré les députés que les réflexions en cours ne tenaient pas compte d'un éventuel saut d'index décrété par la future majorité fédérale.

"Il nous faut construire un budget sur base de la législation existante. Et à ce que je sache, aucun saut d'index n'a encore été décidé", a-t-il fait valoir, rappelant au passage son soutien au mécanisme d'indexation automatique dont "la remise en cause ne serait pas une bonne chose".

Interrogé sur l'impact budgétaire pour la Fédération d'un éventuel report de l'indexation, M. Flahaut a indiqué que pareille mesure représenterait une économie de 8 millions d'euros par mois.

Les ministres du gouvernement se retrouveront mercredi pour un nouveau tour de discussions. Plusieurs d'entre eux, qui siègent également au sein du gouvernement wallon, participeront jusqu'à la fin de cette semaine à un exercice similaire, mais au niveau régional.

Le gouvernement de la Fédération s'est engagé auprès du gouvernement fédéral à lui fournir son budget 2015 pour le 10 octobre afin de permettre à la Belgique de satisfaire ses obligations européennes.

En vertu des nouvelles règles européennes de gouvernance budgétaires, chaque pays membre doit en effet livrer à la Commission européenne pour le 15 octobre au plus tard son projet de budget pour l'année suivante.