Les ministres flamands s’entre-tuent "en off"

On savait que les relations entre la N-VA et le CD&V au fédéral ne sont pas toujours au beau fixe. Mais, au sein du gouvernement flamand, l’ambiance semble bien pire encore.

Les ministres flamands s’entre-tuent "en off"
©BELGA
La rédaction

On savait que les relations entre la N-VA et le CD&V au fédéral ne sont pas toujours au beau fixe. Mais, au sein du gouvernement flamand, l’ambiance semble bien pire encore. La nouvelle mode : les attaques anonymes par presse interposée où certains discrets acteurs politiques prennent plaisir à démolir leurs rivaux. La semaine dernière, ce petit jeu a fait deux nouvelles victimes : la ministre Joke Schauvliege (CD&V, photo) et la vice-ministre-Présidente Liesbeth Homans (N-VA). 

Le style "arrogant" de cette dernière a notamment été dénoncé par des sources journalistiques internes et externes au gouvernement flamand. En restant dans l’ombre médiatique, la critique acide est évidemment plus aisée. 

Reste que le climat politique s’est détérioré entre partenaires de la majorité flamande (N-VA/CD&V/Open VLD). Alors que le président de la N-VA a, à nouveau, dénoncé ces "chamailleries", le ministre-Président Geert Bourgeois (N-VA) s’en est également ému avec une virulence inhabituelle sur les réseaux sociaux : "Qui sont les vrais héros ? Les diffamateurs et les calomniateurs anonymes ou bien les journalistes qui remplissent leurs journaux avec ces vomissures (sic) ?", a-t-il écrit sur son compte Twitter. 


Il risque d’y avoir quelques saignants règlements de compte lors du grand barbecue organisé avec le monde de la presse par le gouvernement flamand, le 15 juillet prochain…

Sur le même sujet