Contrôle budgétaire: Van Overtveldt sous le feu des critiques

Le ministre fédéral des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a été critiqué par l'Open Vld et le CD&V pour avoir parlé à la presse avant même de communiquer les chiffres au gouvernement flamand.

Contrôle budgétaire: Van Overtveldt sous le feu des critiques
©Reporters
Belga

Le ministre fédéral des Finances, Johan Van Overtveldt, a essuyé mercredi le feu des critiques au parlement flamand après l'annonce d'une révision des chiffres des recettes fiscales revenant aux Régions pour l'avoir divulgué par communiqué de presse avant d'en informer le gouvernement flamand, dirigé par Geert Bourgeois (N-VA, tout comme lui), ce qu'il a récusé. C'est "inacceptable", a lancé le chef de groupe de l'Open Vld au sein de l'assemblée, Bart Somers.

"Si le gouvernement fédéral communique sur le budget flamand par le biais de la presse et non directement avec le gouvernement flamand, c'est inacceptable", a-t-il dit en réclamant que les nouveaux chiffres soient d'abord contrôlés et discutés avec les Régions.

"Nous attendons d'un ministre nationaliste flamand davantage de respect pour les entités fédérées", a renchéri le chef de groupe CD&V, Koen Van den Heuvel.

Selon une "nouvelle estimation" citée mardi par M. Van Overtveldt (N-VA) dans un communiqué, les recettes, principalement de l'impôt des personnes physiques (IPP), pour les Régions n'enregistrent pas une baisse de 750 millions d'euros mais de 157 millions par rapport aux chiffres des budgets initiaux de l'année en cours.

Pour la Flandre, cette révision pourrait même signifier un léger surplus - au lieu d'une perte de près de 400 millions d'euros.

Dans une déclaration faite à l'agence Belga, M. Van Overtveldt juge les critiques de l'Open Vld et du CD&V "infondées". "Nous avons communiqué simultanément hier (mardi) avec tous les cabinets régionaux compétents", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet