Maxime Prévot, le danseur folklorique devenu ministre wallon

L’engagement politique, Maxime Prévot l’a dans ses tripes depuis longtemps. "Ça s’est fait un peu par hasard parce qu’on ne parlait jamais de politique à la maison. Je ne suis pas ‘fils de’, il n’y a pas un élément que je peux isoler en disant que c’est ce jour-là que tout a basculé. C’est plutôt une succession de circonstances "

Maxime Prévot, le danseur folklorique devenu ministre wallon
©D.R./Belga
Antoine Clevers
"Maxime Prévot, c’est le meilleur d’entre nous." Le compliment venait de l’ex-ministre CDH Melchior Wathelet, juste avant son départ de la politique. Avec les Lutgen, Fourny,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet