Ni fleurs ni couronnes pour la "Démocratie chrétienne"

Moribonde, la Démocratie chrétienne s'interroge sur son avenir. En son sein, certains élus envisagent une auto-dissolution. Tendance de gauche structurée à l'intérieur du PSC, puis du CDH, la "DC" a été incontournable jusqu'au début des années 2000.

Ni fleurs ni couronnes pour la "Démocratie chrétienne"
©Montage
François Brabant et Antoine Clevers
Le dilemme taraude une poignée de mandataires CDH, dans l’indifférence générale, y compris au sein de leur parti. Acter...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet