Les collaborateurs fantômes, une vieille habitude politique

Dans les cabinets ministériels et les groupes parlementaires, on engage parfois utile. Éclairage.

Les collaborateurs fantômes, une vieille habitude politique
©jc guillaume
Stéphane Tassin et Frédéric Chardon
Il est des habitudes, dans les cabinets ministériels ou au sein des groupes parlementaires dans la plupart des assemblées du pays, consistant à utiliser des collaborateurs pour des tâches qui ne sont pas...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet