Bernard Wesphael revient en politique : "Je n’ai pas d’autre option que d’essayer de recommencer à agir"

Il l’a annoncé ce vendredi lors d’un meeting à Liège.

Comparution de Bernard Wesphael devant la Chambre des mises en accusation de Gand / Bernard Wesphael voor Gentse kamer van inbeschuldigingstelling 21/04/2015 pict. Philip Reynaers / © Photo News
Comparution de Bernard Wesphael devant la Chambre des mises en accusation de Gand / Bernard Wesphael voor Gentse kamer van inbeschuldigingstelling 21/04/2015 pict. Philip Reynaers / © Photo News ©Photo News
L. N. (avec Ma. Be.)

Il l’a annoncé ce vendredi lors d’un meeting à Liège.

C’est à l’occasion d’un discours prononcé devant 200 de ses supporters que Bernard Wesphael, 58 ans, a annoncé son intention de faire son retour en politique, nous apprend De Morgen. "Je suis bien conscient que sans votre soutien, je ne serais pas là", a-t-il indiqué à l’assemblée. "J’ai eu beaucoup de chance d’avoir de la famille et des amis, une chance que beaucoup de prisonniers n’ont pas. Je suis donc reconnaissant envers toutes les personnes qui m’ont soutenu."

Bernard Wesphael a été accusé pendant trois ans d’avoir tué son épouse Véronique Pirotton dans une chambre d’hôtel à Ostende. Il a également passé dix mois en prison. Lors de son procès en cour d’assises le mois passé à Mons, il a été prouvé que Véronique Pirotton souffrait de troubles psychiques et d’un problème d’addiction à l’alcool.

Son autopsie avait notamment révélé la présence d’alcool ainsi que d’une combinaison de benzodiazepine (somnifère) et de Citalopram (antidépresseur). Elle avait aussi tenté de se suicider à huit reprises peu de temps avant sa mort. Le jury a innocenté Wesphael à l’unanimité.

Wesphael a co-fondé le parti Ecolo en 1980 et il a siégé de 1999 à 2014 au Parlement wallon, jusqu’à ce qu’il quitte le parti. En 2012, il a fondé le Mouvement de Gauche, qui a coulé rapidement après son arrestation.

Ce qu’on ne sait pas encore par contre, c’est sous quelle forme il compte revenir en politique. "J’ai reçu tellement de chaleur ces trois dernières années que je n’ai pas d’autre option que d’essayer de recommencer à agir", indique-t-il.