Publifin: Pierre-Yves Jeholet "tend une perche" à la majorité

Belga
Publifin: Pierre-Yves Jeholet "tend une perche" à la majorité
©Photo News

Le chef de groupe du MR au parlement wallon, Pierre-Yves Jeholet, a souhaité "tendre une perche" mercredi à la majorité PS-cdH à l'occasion d'un débat très attendu sur le scandale Publifin, n'épargnant aucun parti, mais proposant d'avancer sur une série de nouvelles règles de gouvernance dans les structures publiques.

M. Jeholet n'a pas épargné le ministre des Pouvoirs locaux Paul Furlan, à qui il reproche de ne pas avoir suffisamment agi ces dernières années pour empêcher les conditions qui ont permis à des mandataires politiques de bénéficier d'importantes rémunérations sans prestations suffisantes dans l'intercommunale Publifin.

Mais, disant ne pas vouloir s'attaquer à l'homme, mais bien à sa fonction et à la responsabilité du gouvernement dans son ensemble, il n'a pas répété sa demande de démission au ministre - les explications de ce dernier à la tribune sont attendues plus tard dans l'après-midi - bien qu'il dise "craindre que le ministre ne puisse mener les réformes".

Il a reconnu que les partis du parlement wallon "n'ont pas été à la hauteur lors de la commission Renouveau démocratique" et que les torts étaient partagés. Il a dès lors proposé "une perche" de la part de la minorité: est-on prêt à débattre des rémunération dans les structures publiques, de la rationnalisation de ces structures, de la réduction d'un tiers des administrateurs publics, du rôle des intercommunales et de leur raison d'être dans un système concurrentiel, est-on prêt à mettre de l'ordre dans les cabinets ministériels? ", a-t-il demandé.

Le chef de groupe PS Christophe Collignon a répondu en tendant à son tour une perche pour réguler plus sévèrement les mandats privés dans les intercommunales et la transparence de la publicité des mandats, ainsi que d'autres mesures.