Destexhe a rencontré Bachar al-Assad en Syrie : le MR mal à l’aise

Pa. D.
Destexhe a rencontré Bachar al-Assad en Syrie : le MR mal à l’aise
©Montage LaLibre

Abonné aux polémiques, le sénateur et député bruxellois Alain Destexhe (MR) a de nouveau fait de parler de lui cette semaine en s’envolant pour la Syrie. Le libéral faisait, en effet, partie d’une délégation internationale composée d’une dizaine de membres de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe et de députés de la Douma qui ont pu rencontrer lundi le président syrien Bachar al-Assad, selon l’agence d’informations russe TASS.

Tant la destination que la configuration de cette délégation ont mis son parti dans l’embarras. Même si les libéraux ont joué hier la carte de l’apaisement sans officiellement faire part de leur irritation. "Alain Destexhe a évoqué le sujet avec le ministre des Affaires étrangères qui lui a simplement fait part des risques importants d’instrumentalisation qu’une telle mission, organisée par la Syrie et la Russie, comporte. Mais nous n’interdisons jamais le déplacement de personnes. Nous le déconseillons. Il s’est rendu là-bas en tant que parlementaire donc une interdiction relèverait du parti", a commenté le porte-parole de Didier Reynders (MR), David Maréchal.

Même son de cloche au siège du MR qui a eu vent de cette mission hier après-midi. "Aucune destination n’est interdite a priori, c’est plutôt une question de logique. Si un parlementaire envisage de se rendre dans un pays où la situation est délicate, la moindre des choses est de prévenir le ministre des Affaires étrangères qui lui a déconseillé ce voyage. Nous sommes toujours en train d’évaluer l’attitude que l’on va prendre mais nous allons d’abord entendre Alain Destexhe qui est encore sur place", a déclaré le porte-parole du MR.