Le PS veut dépénaliser la consommation du cannabis

A. C.
Le PS veut dépénaliser la consommation du cannabis
©belga

Laurette Onkelinx annonce le dépôt d’une proposition de loi en ce sens. Il s’agit d’un combat porté par les socialistes depuis… 2000.

Feu Patrick Moriau (PS) en était un ardent défenseur. Les socialistes vont déposer une nouvelle proposition de loi en faveur de la dépénalisation du cannabis, a annoncé jeudi Laurette Onkelinx, cheffe de groupe à la Chambre. "Sociologiquement, on constate qu’il n’y a pas d’autres solutions", a-t-elle déclaré jeudi à l’occasion d’une rencontre avec la presse. "Le système actuel ne fonctionne pas" parce que, dit-elle, "les gagnants sont les réseaux de trafiquants".

Depuis 2003, la consommation de cannabis, sans être autorisée, n’est plus sanctionnée si des conditions très strictes sont respectées (être majeur, ne pas posséder plus de trois grammes ou une plante cultivée pour une consommation personnelle, etc.). Le PS veut donc aller plus loin et dépénaliser la consommation de cette drogue douce. La mesure devra cependant s’accompagner d’un cadre réglementaire précis et de "campagnes de prévention à destination des jeunes", a détaillé Laurette Onkelinx.

Plusieurs textes similaires ont déjà été déposés par le PS ces dernières années. La toute première fois, c’était en 2000, à l’initiative des anciens députés fédéraux Thierry Giet et Patrick Moriau. C’est à cette occasion-là que le parti s’était officiellement prononcé en faveur de la dépénalisation du cannabis. La proposition actuelle, promet le PS, est toutefois la plus complète et la plus aboutie.