Lutgen rencontre Chastel: "une première réunion parmi d'autres"

Lutgen rencontre Chastel: "une première réunion parmi d'autres"
©MONTAGE LLB
BELGA

Les présidents du MR, Olivier Chastel, et du cdH, Benoît Lutgen, se rencontraient mercredi matin au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. A l'issue d'une entrevue de près de deux heures, les deux hommes ont insisté sur l'intérêt de s'écouter avant d'entrer dans toute forme de négociation.

"On va voir comment M. Lutgen compte penser à l'avenir des Bruxellois et des Wallons", a déclaré le libéral avant la réunion. Celui-ci a insisté sur le caractère "préliminaire" de la discussion. "Nous sommes très loin de négociations", a-t-il affirmé. 

"Nous avons fait un état des lieux des trois entités fédérées. Les aspects de gouvernance ont été abordés, mais également des éléments socio-économiques." Le président du MR a estimé que la décision prise lundi par les Démocrates humanistes était tellement soudaine qu'il fallait certainement plusieurs jours ou semaines pour analyser la situation, qualifiée de "préoccupante". Benoît Lutgen a confirmé qu'il ne s'agissait pas d'une phase de négociations. 

"On va essayer de travailler ensemble avec ceux qui ont envie d'oeuvrer pour l'avenir des francophones." 

Le cdH a annoncé lundi qu'il sortait de la majorité constituée avec le parti socialiste au sein des entités fédérées. M. Lutgen prévoyait de rencontrer les responsables de partis de l'opposition en Wallonie et à Bruxelles. Il souhaitait notamment s'entretenir avec le président de DéFI, Olivier Maingain, mais celui-ci n'a pas voulu répondre à son invitation en raison d'une "communication sans concertation". 

"Il est utile de se parler et de laisser les égos" de côté, a commenté Olivier Chastel. Benoît Lutgen, lui, a précisé qu'il espérait pouvoir s'entretenir avec d'autres responsables de partis dans une ambiance aussi positive et constructive que celle qui régnait mercredi matin.