Budget: le fédéral devra trouver 7,7 milliards d'euros pour 2019

Frédéric Chardon (avec Belga et rédaction en ligne)
Budget: le fédéral devra trouver 7,7 milliards d'euros pour 2019
©BELGA

Les ministres du gouvernement fédéral se réunissent ce week-end à Bruxelles à l'occasion de plusieurs sessions de travail, a indiqué samedi un porte-parole du Premier ministre Charles Michel.

Si le dernier ajustement budgétaire de la "suédoise" est passé comme une lettre à la poste, les deux prochaines années s’annoncent plus délicates. Le gouvernement Michel va entrer en conclave ce week-end pour préparer le budget 2018 et donner les grandes lignes du budget 2019. Les arbitrages vont donc porter sur deux années d’élections, ce qui complique les choses, car chaque partenaire de la majorité sera attentif à préserver ses moyens d’action.

Dérapage de 6 milliards en Sécu

Quelle est l’addition ? Le rapport du comité de monitoring est sorti ce samedi. Et, sous réserve des chiffres du document final comme nous l'écrivions dans l'édition de "La Libre" de ce samedi, il semblerait que le gouvernement fédéral doive consentir à un effort de 8 milliards d’euros au total pour atteindre l’équilibre en 2019.

Finalement, le rapport du monitoring indique que le gouvernement fédéral devra trouver 7,7 milliards euros pour parvenir à un équilibre pour l'année 2019.

Comment expliquer ce dérapage ? En grande partie en raison des comptes de la Sécu… Le gouvernement s’attend à un dérapage de 6 milliards (+10 %) sur trois ans (de 2017 à 2020) à politique inchangée. En particulier, les dépenses de soins de santé, les maladies longue durée et les pensions plombent les résultats.

A côté des mauvais chiffres de la Sécu, le fédéral s’attend également à des baisses dans les rentrées fiscales.

En ce qui concerne l'année 2018, le fédéral doit trouver une somme de 4,265 milliards pour rester dans la trajectoire budgétaire qu'il s'est engagé à respecter, selon le rapport définitif du monitoring.

Il faut noter que ces chiffres, y compris ceux pour 2017 et 2018, sont amenés à évoluer. Ce sont les chiffres "bruts" du comité de monitoring.

"Nous sommes budgétairement sur les rails pour 2017", s'était récemment félicitée la ministre du Budget Sophie Wilmès.