De Croo tacle Francken qui se félicite d'avoir "nettoyé" le parc Maximilien

De Croo tacle Francken qui se félicite d'avoir "nettoyé" le parc Maximilien
©BELGA
Nicolas Lowyck

Alexander De Croo, le vice-Premier ministre et secrétaire d'Etat à la Coopération au développement, n'a pas digéré une publication du secrétaire d'Etat à la Migration, Theo Francken, sur Facebook.

L'homme politique N-VA, qui a posté son mot à 11h09, mercredi, y écrit que "ce matin, 14 personnes ont été arrêtées au parc Maximilien et 9 autres à la gare du Nord, 3 déclarées comme mineures d'âge. Selon les informations de la police, il y a peu de personnes dans le parc." Cette phrase est suivie du mot-dièse #opkuisen. Un verbe qui peut se traduire par "nettoyer" ou "purifier". En tout cas, il est généralement utilisé dans le lexique de la propreté.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, la publication a entrainé environ 2.500 réactions sur le réseau social. Alexander De Croo a pris une capture d'écran de la publication et l'a à son tour postée dans un tweet, jeudi soir. Il commente : "Aucun être humain, qu'il soit Belge, qu'il soit réfugié, ne mérite un tel langage".

Fin août, ils étaient encore environ 400 réfugiés à attendre dans "ce sas avant l'Angleterre", dont des femmes enceintes.

D'autres politiques réagissent

La parti écolo flamand Groen s'offusque également. "On nettoie la saleté, pas les gens", écrit-il.

Peter Mertens, du PVDA-PTB, apostrophe Francken. "Nettoyer des enfants, comment fais-tu cela, Theo?"

De Croo tacle Francken qui se félicite d'avoir "nettoyé" le parc Maximilien
©DR