Le "coup" d'Opaline Meunier rend le CDH schizophrène (Analyse)

Le "coup" d'Opaline Meunier rend le CDH schizophrène (Analyse)
©Montage Lalibre
Frédéric Chardon et Antoine Clevers
Dans quelle mesure une future star politique peut-elle se mettre à dos sa propre formation tout en préservant sa carrière ? Voilà bien une question qui unit Opaline Meunier et Georges-Louis Bouchez. L'annonce fracassante du ralliement de la jeune CDH à la liste pluraliste de l'ambitieux libéral ("Mons en mieux") a immédiatement provoqué du remous chez les humanistes. L'ex-présidente de l'Union des étudiants francophones (Unecof) rejoint donc le jeune loup du MR qui a fait de la chute du bourgmestre montois, Elio Di Rupo, son objectif pour les communales de 2018. Opaline Meunier, 24 ans, l'a dit : elle reste cependant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet