Ce tweet de Gwendolyn Rutten qui a joué un rôle dans la démission du gouvernement

Ce tweet de Gwendolyn Rutten a-t-il joué un rôle dans la démission du gouvernement?
©bureaux régionaux
J.F., AdM et Belga

Plusieurs membres de l'opposition ont pointé du doigt le tweet de Gwendolyn Rutten. Dans ce message publié mardi, la présidente de l'Open VLD manifestait son attachement au "jobsdeal" et au budget que le Premier ministre venait de soumettre à la concertation parlementaire.


"Le Premier ministre, Charles Michel, a été torpillé par ses partenaires de coalition", a souligné mardi le président du cdH, Benoît Lutgen, en faisant allusion à ce tweet. "Le Premier ministre a fait aveu de son bilan en matière sociale, de pouvoir d'achat, de climat. Nous attendions nous de passer du constat au concret, que l'on nous dise par exemple: voilà ce qui sera dégagé en matière de soins de santé, voilà la diminution de la TVA sur l'énergie, etc. Nous lui laissions 48 heures pour préciser sa feuille de route, jusqu'à ce que Mme Rutten (présidente de l'Open Vld) envoie un tweet qui dit: on a bien travaillé et on va continuer comme ça. Elle a éteint la lumière et refermé la porte derrière elle", a souligné M. Lutgen.

"A partir de là, la démission devenait inévitable", a appuyé Elio Di Rupo, le président du PS.


Interrogé sur ce message, Didier Reynders, le vice-premier ministre MR, a simplement indiqué "ne pas lire tous les tweets".

"Les déclarations des uns et des autres peuvent jouer un rôle déterminant. Cela rend la situation très volatile. Le tweet de Gwendolyn Rutten a pu jouer un rôle à cet égard”, conclut Pierre Vercauteren, politologue à l'UCL.