Comment Albert II a poussé Elio Di Rupo à mettre un terme à la crise des 541 jours en 2011

En 2011, Albert II a poussé Elio Di Rupo à mettre un terme à la crise des 541 jours
©BELGA
L’hypothèse circule ardemment dans les milieux séparatistes : à défaut de trancher la tête du Roi, il faut réduire ses pouvoirs et le confiner à des fonctions strictement protocolaires. L’idée a encore resurgi sur le sérieux site d’information Doorbraak qui a retenu - allez donc comprendre pourquoi - Delphine Boël dans ses personnalités de l’année. Tout comme elle le fut d’ailleurs dans les colonnes de ‘t Pallieterke, hebdo antibelge mais pas idiot pour autant....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet