Le MR cosignera la loi Climat, le PS propose la mise sur pied d'une commission spéciale

Belga

Le chef de groupe MR à la Chambre David Clarinval cosignera la proposition de loi Climat élaborée par un collectif d'universitaires, a annoncé le parti lundi matin. "Le MR accueille favorablement ce texte et souhaite participer activement au débat à son sujet au Parlement fédéral" où il fera part de ses "différentes propositions" en matière climatique, a commenté le président du MR, Olivier Chastel.

Selon ce dernier, "les programmes électoraux du MR mettront bientôt en avant des recommandations ambitieuses en matière énergétique, climatique et pour améliorer la mobilité".

Pour répondre à l'urgence climatique, une dizaine de professeurs d'université et de chercheurs spécialisés en droit constitutionnel et de l'environnement ont planché sur une "loi spéciale climat" prête à l'emploi qu'ils ont présentée en fin de semaine dernière. Leur proposition revoit non seulement les objectifs belges à la hausse mais consacre également les principes de justice sociale et d'intégrité.

Côté francophone, Ecolo, le PS, le cdH et DéFI ont déjà annoncé leur soutien au texte.

Le MR cosignera la loi Climat, le PS propose la mise sur pied d'une commission spéciale
©avpress


La ministre Marghem favorable à la proposition de "loi climat"

La ministre fédérale de l'Environnement et du Développement durable, Marie Christine Marghem (MR), "accueille favorablement" la proposition de "loi climat" élaborée par un collectif d'universitaires et présentée vendredi. Dans un communiqué, Mme Marghem souligne que l'initiative prise par des professeurs d'université est issue de travaux académiques qu'elle avait commandés avec l'appui du SPF Santé Publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement. "Le rapport de synthèse de ces travaux a été présenté le 27 novembre 2018 à la Bibliothèque Royale de Belgique sous le titre 'gouvernance belge en matière de climat'", rappelle-t-elle.

"Que ce soit sous sa forme actuelle ou amendée, il est capital que cette proposition de loi climat et le PNEC (Plan National Energie Climat) qui doit être finalisé pour la fin de cette année, permettent des avancées résolument significatives à notre pays en matière de lutte contre le réchauffement climatique", estime encore Marie Christine Marghem.

Le PS propose la mise sur pied d'une commission spéciale Climat

Le PS proposera la mise sur pied d'une commission parlementaire spéciale Climat et la création d'un groupe de travail chargés d'auditionner les professeurs d'université et les chercheurs spécialisés en droit constitutionnel et de l'environnement qui ont planché sur une "loi spéciale climat" prête à l'emploi. "Nous soutenons évidemment ce texte que nous cosignerons. Mais pour aller vite et travailler avec méthode, nous proposons la mise sur pied d'une commission spéciale consacrée à cette loi Climat", au sein de laquelle des membres du Sénat seront représentés, a expliqué le chef de groupe socialiste à la Chambre, Ahmed Laaouej.

"Si nous voulons donner une chance à ce texte d'aboutir avant la fin de la législature, il faut avancer rapidement" et intégrer dans les discussions tous les acteurs concernés, dont les Régions, a poursuivi M. Laaouej.

"Pour ce faire, nous avons besoin d'une vraie méthode de travail", a-t-il ajouté.

Afin de répondre à l'urgence climatique, une dizaine de professeurs d'université et de chercheurs spécialisés en droit constitutionnel et de l'environnement ont planché sur une "loi spéciale climat" prête à l'emploi. Le texte, présenté vendredi dernier à la presse, revoit non seulement les objectifs belges à la hausse mais consacre également les principes de justice sociale et d'intégrité.

Porté à la Chambre par Ecolo et Groen, il devrait être cosigné, côté francophone, par le PS, le MR et le cdH.