Jan Jambon veut sortir les Wallons de "leurs hamacs"

Rédaction

"Après les élections, la N-VA mettra bien le confédéralisme à la table des négociations pour la formation d’un gouvernement fédéral", a assuré mardi soir Jan Jambon (N-VA), lors d’un débat électoral organisé par le magazine Knack. Ainsi, la sécurité sociale devrait, à ses yeux, être scindée. L’ancien ministre fédéral a pris pour exemple les "milliards de transferts" de la Flandre vers la Wallonie "qui maintiennent bien trop de Wallons dans leurs hamacs". Toutefois, Jan Jambon assure que pour la N-VA "la fin de la Belgique n’est pas sur la table" et qu’il est bien candidat à la fonction de Premier ministre d’un gouvernement fédéral. Gageons qu’après de telles déclarations, les négociations ne seront pas faciles…

► Lire aussi: "Humeur de campagne" : La tête bien vide d'arguments de Jan Jambon

Le président du SP.A ne veut pas gouverner avec la N-VA

Pas faciles les élections de l’après-26 mai ? Pour que les choses soient claires, le président du SP.A John Crombez juge "quasi impossible" toute association avec la N-VA pour gouverner en Flandre ou au fédéral, a-t-il affirmé mardi soir sur le plateau de Terzake (Canvas). Vu la coalition formée à Anvers entre la N-VA, le SP.A et l’Open Vld après les élections communales d’octobre, beaucoup en Flandre pensent que les nationalistes souhaitent rééditer cette association à d’autres niveaux de pouvoir, et même qu’un accord préélectoral en ce sens existerait. Faux, rétorque donc le socialiste. "Quand vous regardez le programme de la N-VA, il est évident qu’un accord de gouvernement avec ces points de vue est pour nous quasi impossible."


Sur le même sujet