"C'est surprenant de voir Charles Michel adopter la stratégie d'Elio Di Rupo en 2014"

Malgré une semaine de cours particulièrement chargée à Paris, où il enseigne à Sciences-Po, Nicolas Baygert ne perd pas de vue l'actualité politique belge. Entre deux cours, ce spécialiste de la communication, qui est également professeur à l'Ihecs et à l'ULB, a pris le temps d'apporter son regard aiguisé sur la campagne des partis belges francophones. Interview.

Baygert
©BORTELS CHRISTOPHE
Malgré une semaine de cours particulièrement chargée à Paris, où il enseigne à Sciences-Po, Nicolas Baygert ne perd pas de vue l'actualité politique belge. Entre deux cours, ce spécialiste de la communication,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet