Pour Louis Michel, il y a une raison à l'échec de la N-VA...

Louis Michel après les élections : "Je n'ai pas peur"

C.D.
Pour Louis Michel, "la N-VA a abimé son image"
©BELGA

Pour l'eurodéputé sortant Louis Michel (MR), le pays n'est pas ingouvernable puisqu'il existe "des partis et des personnalités qui cherchent des solutions", a-t-il mentionné sur La Première, refusant de parler de crise politique. "Il faut arrêter de jouer sur la peur." 

Le père du Premier ministre a souligné l'importance du Roi en cette période post-électorale et a appelé à respecter "les choix du souverain".

L'ancien ministre des Affaires étrangères a également évoqué le recul des trois partis traditionnels sans se prononcer sur les éventuelles coalitions possibles. 

Concernant la montée de l'extrême droite flamande, Louis Michel, tient la N-VA pour responsable. "En faisant tomber le gouvernement sur le pacte migratoire, la N-VA a abîmé son image de gestionnaire", avant d'ajouter que le meurtre de Julie Van Espen a bouleversé la campagne du côté flamand. "La sécurité et la migration sont les thèmes sulfureux du Vlaams-Belang, un terrain sur lequel la N-VA n'aurait pas dû s'aventurer, eux qui étaient focalisés sur le socio-économique".