Le Sénat fait sa rentrée, pas de tribune pour le Vlaams Belang

Le Sénat s'est réuni ce jeudi vers 15h à l’occasion d’une première séance d’installation.

Le Sénat fait sa rentrée, pas de tribune pour le Vlaams Belang
©Belga
Rédaction

Le Sénat s'est réuni ce jeudi vers 15h à l’occasion d’une première séance d’installation.

La séance est présidée par Jean-Paul Wahl (MR), qui doit être assisté par les membres les plus jeunes de l’assemblée : il s’agit d’un Ecolo et d’une jeune sénatrice du Vlaams Belang.

Un peu à l'instar de Patrick Dewael (Open Vld) à la Chambre, Jean-Paul Wahl a trouvé un subterfuge pour ne pas donner une tribune au Vlaams Belang: il ne les a pas invités à le rejoindre au perchoir.


Depuis la réforme de l'Etat de 2014, le Sénat a vu ses compétences réduites à la portion congrue. Son rôle essentiel consiste en la présentation de rapports d'information, en particulier dans des matières où des incidences sont possibles entre les législations de différents niveaux de pouvoir. Il reste compétent pour la révision de la Constitution et pour la législation institutionnelle.

Le Sénat reste une institution contestée au nord du pays où la N-VA et Groen plaident avec insistance pour sa suppression.

Avec 9 sièges chacun, Ecolo-Groen et la N-VA constituent les groupes les plus importants au Sénat. Ils devancent le PS, le MR et le Vlaams Belang, avec chacun 7 sièges. Le PTB, le CD&V et l'Open vld en ont chacun 5. Le sp.a en compte 4 et le cdH 2. Contrairement à la Chambre, le poids des familles politiques y est symbolique. La famille libérale (12) devance la famille socialiste (11) et la famille écologiste (9). Les chrétiens-démocrates en ont 7.

Les Sénateurs PS affichent un triangle rouge

Lors de leur prestation de serment, les sénatrices et sénateurs PS  ont voulu réaffirmer leur attachement aux valeurs démocratiques en affichant, dans la paume de leur main, un triangle rouge. Comme le parti le justifie dans un communiqué, ce triangle symbolise "la résistance aux idées qui menacent nos libertés fondamentales, symbole du refus de céder aux idées haineuses, racistes, sexistes ou liberticides".