Les visites pourront bientôt reprendre dans les maisons de repos en Wallonie, sous très strictes conditions

Lorsque la phase de testing dans les maisons de repos sera terminée, sous certaines conditions très strictes, des visites dans les établissements du sud du pays pourront reprendre, alors que ces visites sont interdites depuis le 13 mars.

Les visites pourront bientôt reprendre dans les maisons de repos en Wallonie, sous très strictes conditions
©AFP

Lorsque la phase de testing dans les maisons de repos sera terminée, sous certaines conditions très strictes, des visites dans les établissements du sud du pays pourront reprendre, alors que ces visites sont interdites depuis le 13 mars.

Aucune visite ne pourrait, cependant, être imposée à un résident, précise-t-on au cabinet de la ministre Morreale (PS), en charge de cette question au sein du gouvernement wallon. "Il appartient à chaque direction, en fonction de la situation sanitaire de son établissement et des ressources matérielles et des ressources humaines disponibles, d’organiser la visite des proches en appliquant les mesures sanitaires prévues et conformes aux instructions du SPF Santé publique."

Ces visites restent complémentaires aux autres moyens de communication (téléphone, contacts audio-visuels, tablettes, etc.) déjà déployés aujourd’hui. Bien entendu, ces visites exceptionnelles pourront avoir lieu dans les établissements qui pourront mettre en place les mesures strictes en termes sanitaires. L’une d’entre elles préconise par exemple que les visites soient organisées dans un grand espace aéré, idéalement à l’extérieur, et proche de l’entrée de l’établissement.

La procédure prévoit que le résident fait le choix du visiteur qu’il souhaite rencontrer. "Si le résident n’est pas en mesure de faire ce choix, il revient à son mandataire ou représentant de faire le choix à sa place", explique-t-on dans la circulaire de la ministre Morreale. On sait aussi que le visiteur doit avoir convenu, préalablement à toute visite, d’un rendez-vous avec l’établissement. Un établissement qui peut se réserver le droit de fixer la plage horaire des visites afin de ne pas perturber l’organisation des services et des soins mais également afin d’éviter que le visiteur n’entre en contact avec d’autres résidents.