Georges-Louis Bouchez sur les tensions avec Conner Rousseau: "Il y a un élément qui m’agace un peu"

Georges-Louis Bouchez, président du MR et Conner Rousseau (président du SP.A) sont au centre des négociations fédérales. Les mauvaises relations affichées par les deux nouvelles étoiles montantes de la politique belge ne sont toutefois pas de nature à faciliter le dénouement. Dans De Morgen, Conner Rousseau a qualifié le Montois de désobligeant” et “préoccupé par lui-même”, lequel lui a répondu sur Twitter. L'entente est-elle impossible entre ces deux-là? "J ’espère que si la confiance se crée, on pourra avoir des échanges plus constructifs que ce qu’on a pu avoir”, nous a confié Georges-Louis Bouchez en marge d'un portrait croisé des deux présidents de partis.

Georges-Louis Bouchez sur les tensions avec Conner Rousseau: "Il y a un élément qui m’agace un peu"
©BELGA

Georges-Louis Bouchez s'est offusqué, ce samedi, des propos tenus par Conner Rousseau à son égard. Le président du s.pa a notamment jugé "insultant" d'être comparé au leader libéral. Mais la tension n'est visiblement pas redescendue depuis lors entre les deux hommes. 

Depuis le 17 juin, Georges-Louis Bouchez (MR), Joachim Coens (CD&V) et Egbert Lachaert (Open Vld) recherchent des partenaires en vue d’obtenir une majorité parlementaire, plus d'un an après les élections. Tout ayant presque été tenté, les trois présidents de partis tentent une formule de coalition regroupant leurs trois partis ainsi

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet