Le politique belge n’est pas prêt à céder une partie de son pouvoir au citoyen

Le politique belge n’est pas prêt à céder une partie de son pouvoir au citoyen
©Belga

Certes, il existe en Belgique une série d’initiatives à l’échelon local. Certes des expérimentations, notables, frémissent en Communauté germanophone et en Région bruxelloise. Mais à quand une véritable démocratie participative à l’échelon national ?

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet