La douane va procéder à bien plus de scans pour lutter contre le trafic de drogues

Les douanes et accises vont procéder dès l'an prochain au scan de bien plus de conteneurs, assure le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), mardi dans De Tijd.

La douane va procéder à bien plus de scans pour lutter contre le trafic de drogues
©AFP
Belga

"L'objectif est de ne pas seulement appliquer le concept de scanner 100% à Anvers mais aussi dans les aéroports et des gares ferroviaires internationales", fait-il savoir. "Nous allons nous concentrer au maximum sur l'utilisation des moyens modernes automatisés et des technologies pour contrôler bien davantage", assure encore le ministre Van Peteghem.

Il s'agit notamment de nouveaux équipements de scannage dans les terminaux à conteneurs, du recours à l'intelligence artificielle pour scanner les données et de l'extension des équipements de scannage mobiles.

"Scanner tous les conteneurs à risque va rendre les trafics plus compliqués dans tous les cas", a commenté Manolo Tersago, le chef du département chargé des stupéfiants au sein de la police judiciaire fédérale d'Anvers.

"Si nous interceptons les conteneurs, il sera probablement trop tôt dans la procédure pénale pour savoir à qui ils étaient destinés et qui devait venir les chercher. Il y a de fortes chances que cela conduise à de nombreuses saisies "nues" ou "sèches", sans que personne ne soit impliqué. Mais cela n'est pas si grave. La douane a une fonction d'arrêt qui permet que la marchandise soit retirée du marché".