Un grand coup de balai afin d'assurer sa survie: à quoi ressemblera le nouveau CD&V ?

Le nouveau CD&V est en marche. Il s'inspire des modèles mis en oeuvre par N-VA et Vooruit.

Un grand coup de balai afin d'assurer sa survie: à quoi ressemblera le nouveau CD&V ?
©BAUWERAERTS DIDIER
Joachim Coens avait été chargé d’une mission spéciale le 6 décembre 2019 lorsqu’il fut élu président : rénover le CD&V. Après le scrutin du 26 mai, l’avenir des chrétiens-démocrates ne tenait qu’à un fil, il fallait faire quelque chose et vite. Impossible d’être partout à la fois. La Belgique n’avait toujours pas de gouvernement fédéral. Fin tacticien, celui qu’on appelle le golden-boy du CD&V et qui fit ses armes comme manager du port de Zeebruges a non seulement réussi à faire entrer son parti au fédéral, mais il a décroché des postes ministériels de premier plan. Le confinement a encore bouleversé son agenda mais l’homme a quand même su tenir ses engagements concernant la réforme statutaire tant attendue. Mercredi, les membres de l’assemblée générale du CD&V ont approuvé le nouveau mission statement du parti. Certes, il reste des points non tranchés, mais on peut dire que “le nouveau CD&V” est désormais en marche. Il s’inspire du modèle mis en place par la N-VA quant à la simplification des structures existantes.

Deux congrès en 2021

Le président Joachim Coens

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet