Face à l’arrêt du Conseil d’Etat sur les accords de majorité, certains partis à Bruxelles redoutent un "mercato" post-électoral néfaste

Le CDH et le MR bruxellois veulent revoir la nouvelle loi communale.

Face à l’arrêt du Conseil d’Etat sur les accords de majorité, certains partis à Bruxelles redoutent un "mercato" post-électoral néfaste
©belga
Va-t-on assister à Bruxelles, à l’issue du scrutin communal d’octobre 2024, à une psychose systématique entre le soir des élections et le jour de l’installation du nouveau Conseil communal? On le sait, cette période d’un peu plus d’un mois est toujours délicate...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité