Quelles sont les options de l’exécutif bruxellois, contraint de statuer sur le port du voile à la Stib ?

L'exécutif Vervoort doit décider de faire appel ou non de l’ordonnance du tribunal du travail pour le 21 juin. Le commissaire Open VLD du gouvernement a décidé, mardi, de suspendre la décision du comité de gestion de la Stib.

Quelles sont les options de l’exécutif bruxellois, contraint de statuer sur le port du voile à la Stib ?
©BELGA
Il aura donc fallu moins de 24 heures à Vincent Riga (Open VLD), l’un des deux commissaires du gouvernement au sein de la Stib, pour actionner la procédure. Mardi midi, l’homme a officiellement décidé de suspendre la décision prise la veille par le comité de gestion de l’entreprise de ne pas faire appel du jugement du tribunal du travail francophone de Bruxelles ordonnant à la Stib d’autoriser le port du voile islamique. Il a adressé un courrier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité