Conflits d’intérêt, accointances politiques, cas Frank Robben: le président de l’autorité de protection des données répond aux attaques

David Stevens, le président de l’Autorité de protection des données (APD), revient sur cette année particulièrement mouvementée. Entre la gestion du Covid, les conflits internes et le "cas Frank Robben", le patron de l'APD s'explique.

David Stevens
©Jean Luc Flemal
L’Autorité de protection des données (APD) était sans doute inconnue pour la majorité des Belges avant la crise sanitaire. Mais depuis le début de la pandémie, l’instance qui a comme mission première de protéger les données privées est omniprésente...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet