Le transfert de la dent de Lumumba au Congo est reporté, confirme M. De Croo

Le transfert d'une dent de Patrice Emery Lumumba, le premier Congolais à devenir Premier ministre à l'indépendance du pays en 1960, a été reporté, a confirmé samedi le porte-parole du Premier ministre belge Alexander De Croo. Le transfert devait avoir lieu le 21 juin.

Le premier Premier ministre légalement élu de la République du Congo, Patrice Emery Lumumba, pose sa signature après avoir prononcé un discours le 30 juin 1960 à Léopoldville, au Congo.
Le premier Premier ministre légalement élu de la République du Congo, Patrice Emery Lumumba, pose sa signature après avoir prononcé un discours le 30 juin 1960 à Léopoldville, au Congo. ©Belga

La Belgique, ancienne puissance coloniale, et la RDC avaient convenu de restituer le 21 juin à la famille du héros national de l'indépendance congolaise une "relique" - en fait une unique dent - de M. Lumumba lors d'une cérémonie à Bruxelles, présidée par le Premier ministre Alexander De Croo. M. Tshisekedi était attendu pour l'occasion en Belgique à la tête d'une délégation congolaise et aurait dû rencontrer le roi Philippe.

Une tournée avec ces reliques était ensuite prévue dans les villes de Lumumba-ville (dans la province de Sankuru, centre de la RDC), Kisangani (nord-est) et Shilatembo (Haut-Katanga, dans le sud-est), où M. Lumumba a été assassiné en janvier 1961, quelques mois après l'indépendance de l'ex-Congo belge, dans des circonstances restées obscures mais en présence d'officiels belges.