"Incorrect et injuste", "franchement nul", "il veut défendre son pote Nollet"... Les "barons" du MR ne suivent pas Crucke dans ses critiques contre Bouchez

placeholder
© montage
En octobre 2020, le pouvoir présidentiel de Georges-Louis Bouchez vacillait. Son manque de tact dans le jeu de chaises musicales qu’il avait organisé à la naissance du gouvernement De Croo avait choqué les membres les plus influents du MR. Depuis lors, le jeune leader libéral a redoré son blason et a fait taire les critiques internes. Il a imprimé sa marque...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité