Voile à la Stib : la neutralité est en danger à Bruxelles, estime la N-VA

La décision du gouvernement bruxellois de ne pas faire appel de la condamnation de la STIB pour discrimination témongne de l'incompréhensible légèreté avec laquelle le gouvernement bruxellois traite la neutralité de l'autorité publique, a affirmé jeudi la cheffe du groupe N-VA au parlement bruxellois, Cieltje Van Achter.

Voile à la Stib : la neutralité est en danger à Bruxelles, estime la N-VA
©Reporters / QUINET, BELGA

Pour elle, il était logique que la STIB, "depuis longtemps le premier exemple à Bruxelles dans la manière de combiner parfaitement la diversité des employés avec un service neutre" puisse aller en appel du jugement qui tenait plus du "pamphlet militant que de la décision judiciaire".

"Mais cela dépassait la volonté et les intérêts électoraux d'Ecolo-Groen et du PS", a commenté l'élue nationaliste flamande, également critique à l'égard de l'Open VLD et de Défi qui ont accepté "d'éroder la neutralité de nos institutions gouvernementales, pourtant un des principes fondamentaux de notre État constitutionnel libéral".

Pour Mme Van Achter, la neutralité du pouvoir public est "indispensable pour la société inclusive que nous envisageons. Cette neutralité doit se refléter non seulement dans le comportement neutre du personnel de la fonction publique mais aussi dans son style vestimentaire neutre".

Pour la N-VA, une distinction peut être faite entre le front office et le back office. Mais il faut être cohérent en faisant cette distinction. "Et c'est exactement ce dont le gouvernement bruxellois s'écarte en permettant à la direction de la STIB d'inclure à volonté des exceptions dans le règlement du travail".

"En outre, le gouvernement bruxellois souhaite lancer le débat au sein du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale. Vous pouvez facilement voir où cela va nous mener..." a conclu Mme Van Achter.

Sur le même sujet