La compagne de Georges-Louis Bouchez est devenue vice-présidente d'une intercommunale de Charleroi

placeholder
© Bernard Demoulin

Il n’est pas dans les habitudes de la presse belge francophone de rendre compte de la vie privée de nos élus. Ils font ce qu’ils veulent tant qu’ils restent bien entendu dans les limites fixées par la loi. Lors de la nomination de Géraldine Demaret (MR) au conseil d’administration de la Loterie nationale, certains s’étaient interrogés. Non pas sur la compétence de cette personne mais sur ses liens avec le président du parti.

Géraldine Demaret est la sœur de la compagne du président du parti Georges-Louis Bouchez. Sa sœur, Lucie, conseillère communale (MR) à Ham-sur-Heure/Nalinnes vient, elle aussi, d’obtenir un mandat. Elle est désormais vice-Présidente du conseil d’administration de l’ISPPC. Un poste qu’elle avait déjà occupé entre 2012 et 2013. L’ISPPC est une structure sensible dans la région de Charleroi. Cette intercommunale qui gère plusieurs hôpitaux de la région de Charleroi s’était illustrée ces dernières années pour deux choses. La première étant l’utilisation par le directeur médical de l’époque, Philippe Lejeune, d’une machine à faire de la purée appartenant à l’hôpital, pour l’organisation de son bal maïoral à Merbes-le-Château, commune où il est bourgmestre (PS). La seconde étant la tentative du demi-frère d’Olivier Chastel, Thomas Salden à un poste de direction créé pour lui. Nomination cassée par la ministre de tutelle de l’époque, Valérie De Bue (MR).