Pourquoi Défi n'est pas parvenu à passer en force dans le dossier du voile à la Stib

Défi, au travers des déclarations de son député Christophe Magdalijns, avait placé la barre très haut dès le début de la négociation en menaçant de quitter la majorité bruxelloise si aucun appel n’était interjeté.

Pourquoi Défi n'est pas parvenu à passer en force dans le dossier du voile à la Stib
©belga
Le gouvernement bruxellois a finalement tranché ce jeudi sur le coup de 13 heures : la Stib, l’entreprise publique bruxelloise de transport, n’ira pas en appel du jugement du tribunal...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet