Vincent Van Quickenborne : "Que des gens soient exclus de Facebook pour des propos qu’ils y ont tenus, cela me gêne. C’est à la justice d’agir"

Aux premiers jours de la cavale de Jürgen Conings, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) redoutait un bain de sang. "On était conscients du risque. C’était lourd", raconte le ministre de la Justice. Dimanche dernier, après un mois de recherches, le corps sans vie de ce militaire armé, proche des milieux violents d’extrême droite, a finalement été retrouvé, par hasard, par des cyclistes. Les équipes de recherche n’ont pas réussi à retrouver Jürgen Conings. Est-ce un échec ? Non, pas du tout. On a engagé beaucoup de moyens, mais c’était nécessaire en raison (...)

placeholder
© Bauweraerts Didier
Maryam Benayad et Antoine Clevers
Aux premiers jours de la cavale de Jürgen Conings, Vincent Van Quickenborne (Open VLD) redoutait un bain de sang. "On était conscients du risque. C’était lourd", raconte le ministre de la Justice. Dimanche dernier, après un mois de recherches, le corps sans vie de ce militaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet