Ihsane Haouach: "Je pensais que c'était un débat sur la neutralité, mais j'ai compris qu'il y a un fond raciste et sexiste"

Ihsane Haouach s'exprime pour la première fois.

Ihsane Haouach: "Je pensais que c'était un débat sur la neutralité, mais j'ai compris qu'il y a un fond raciste et sexiste"
©dr
J.F.

La commissaire du gouvernement à l’Institut pour l’égalité hommes-femmes est revenue sur l'incident qui l'a opposée à Corentin de Salle (MR), le directeur du centre Jean Gol, le centre d'études du MR. Pour rappel, comme nous vous l'expliquions, ce dernier a demandé à la principale intéressée de retirer son foulard, alors qu'ils étaient présents au conseil d'administration de l'Institut pour l'égalité. S'il avait précisé qu'elle avait le droit de se vêtir comme elle le souhaitait, il avait aussi affirmé qu'elle violait le principe de neutralité en siégeant voilée.

"Je m'attendais à un show, mais je ne pensais pas que ça allait être une agression personnelle, que j'allais recevoir un ordre. Cette attaque avait pour but de m'intimider, de me faire craquer", explique-t-elle à nos confrères du Soir. "Il ne se serait jamais permis ce ton-là avec un homme", regrette-t-elle. "J’ai toujours voulu croire que c’était un débat sur la neutralité. Mercredi, j’ai compris que c’est un débat qui a un fond sexiste et raciste."

Ihsane Haouach réclame aujourd'hui des excuses et envisage également de porter plainte contre le libéral.

Depuis qu'elle a été nommée à ce poste par Sarah Schlitz (Écolo) mi-mai, la jeune femme au CV en béton est au coeur d'une polémique liée à son voile.

Sur le même sujet