"Un catalogue de gaffes": Denis Ducarme veut la démission du numéro 1 du SGRS après le rapport du comité R dans l'affaire Jürgen Conings

Le rapport, qui est examiné ce lundi à la Chambre, est très critiqué. Le service de renseignement militaire (SGRS) est pointé du doigt pour de nombreux manquements, notamment le cloisonnement des services, le manque de management et la méconnaissance liée à l’usage des données en matière de menace terroriste.

"Un catalogue de gaffes": Denis Ducarme veut la démission du numéro 1 du SGRS après le rapport du comité R dans l'affaire Jürgen Conings
©Belga
Selon un rapport qui est examiné ce lundi après-midi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet