Les ministres fédéraux de l'Emploi, de l'Énergie et de l'Intérieur veulent faire du démantèlement nucléaire un succès économique

Les ministres fédéraux de l'Emploi, de l'Énergie et de l'Intérieur vont instaurer un groupe de travail pour encadrer le démantèlement des centrales et faire de la sortie du nucléaire un succès économique, a annoncé mardi la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten.

placeholder
© BELGA
Belga

"Le démantèlement des centrales nucléaires et l'élimination des déchets constituent le plus grand et le plus délicat chantier que notre pays connaîtra ces prochaines dizaines d'années. Il générera des milliers d'emplois", a commenté la ministre Groen.

La sortie du nucléaire est programmée pour 2025 dans l'accord du gouvernement Vivaldi. Concrètement, cinq des sept réacteurs actifs seront éteints. Le sort des deux réacteurs les plus récents sera tranché en novembre, mais l'exploitant Engie/Electrabel a déjà dit à plusieurs reprises ne pas compter sur une prolongation de leur durée de vie.

Pour accompagner ce chantier évalué à quelque 40 milliards d'euros, un groupe de travail associant les cabinets de Mme Van der Straeten, du ministre de l'Emploi Pierre-Yves Dermagne (PS) et de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) devra veiller aux aspects sécuritaires (gestion des déchets radioactifs par exemple) et sociaux (accompagnement des milliers de travailleurs du secteur).

Le gouvernement y voit une opportunité économique, reconnue par la Commission européenne qui a déjà débloqué à cet effet 25 millions d'euros pour le pays dans le cadre de son plan de relance.

Outre les emplois, la Belgique pourra aussi développer son expertise en la matière et l'exporter vers d'autres pays qui opteront aussi pour le démantèlement à l'avenir, a fait valoir Mme Van der Straeten.

Deux projets de loi liés à la sortie du nucléaire ont été déposés à la Chambre, le premier clarifiant le rôle de l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) sur les déchets radioactifs, le second concernant l'ONDRAF, le gestionnaire de ces déchets, pour établir des critères de stockage sécurisé.

Sur le même sujet