En cas de décès d'un sans-papiers, le gouvernement serait-il responsable ? "Il ne s'agirait pas d’une non-assistance à personne en danger"

placeholder
© JC Guillaume
Les sans-papiers qui occupent l’église du Béguinage, les locaux de l’ULB et de la VUB sont en grève de la faim depuis le 23 mai. Sans réponse favorable à leur demande de régularisation collective,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité