Foot et politique : Maxime Prévot, le politique formé à l’école de l’arbitrage

La politique, ce sont - aussi - des batailles homériques, des affrontements farouches, des joutes serrées. Est-ce parce que leur métier les habitue à mener parfois des batailles homériques que de nombreux hommes et femmes politiques en pincent pour le football ? Ou est-ce, plus prosaïquement, parce qu’en affichant les couleurs du club local ils espèrent toucher leurs supporters qui sont aussi des électeurs ? La Libre part cette semaine à la rencontre de ces mordus du ballon rond qui se sont égarés dans les travées des parlements. Le président du CDH aime le foot pour le plaisir du beau jeu. Plus jeune, il a tenu le sifflet.

Foot et politique : Maxime Prévot, le politique formé à l’école de l’arbitrage
© D.R
Maxime Prévot à la particularité d’avoir foulé les terrains de football, mais de l’autre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet