Invité sur une chaîne de télé néerlandaise, De Wever réaffirme son souhait d'une fusion entre la Flandre et les Pays-Bas et n'est pas pris au sérieux

Le nationaliste flamand n'a pas été pris au sérieux par le duo de présentateurs de l'émission Op 1.

Invité sur une chaîne de télé néerlandaise, De Wever réaffirme son souhait d'une fusion entre la Flandre et les Pays-Bas et n'est pas pris au sérieux
©BELGA

Le timing ne pouvait pas être moins bon. Le 20 juillet dernier, à la veille de la fête nationale, Bart De Wever (N-VA) déclarait sur le plateau de la chaîne Kanaal Z qu'il rêvait de voir une réunification de la Flandre avec les Pays-Bas.

Si les déclarations du bourgmestre d'Anvers, dont les vues indépendantistes sont pourtant bien connues, ont fait beaucoup de remous en Belgique et surtout au sud du pays, elles semblent avoir été moins prises au sérieux chez nos voisins néerlandais. Le président de la N-VA a toutefois eu l'occasion de venir étayer ses propos dans l'émission néerlandaise Op 1, ce mardi soir.

"Trouver quelqu'un qui nous ressemble"

Pendant plusieurs minutes, Bart De Wever a réitéré ses arguments, arguant que la Flandre tout comme les Pays-Bas pourraient bénéficier d'une telle fusion: "Le monde s'agrandit, les acteurs économiques se développent. Nous devons donc passer à la vitesse supérieure et trouver quelqu'un qui nous ressemble", a débuté le nationaliste. "Un pays industrialisé avec une population dense, une porte logistique vers l'Europe du Nord et de l'Ouest, un haut niveau d'activité, beaucoup d'exportations. Ça vous fait penser à quelque chose? C'est nous, les Flamands, et c'est vous, les Néerlandais. Si la Chine et l'Amérique s'accaparent toutes les richesses, il n'est pas si étrange d'envisager une union entre nous. Devons-nous nous faire concurrence, ou bien au contraire unir nos forces?", s'est encore interrogé le bourgmestre d'Anvers.

Drapeau et différences culturelles

Si Bart De Wever était très sérieux tout au long de sa démonstration, les deux présentateurs de l'émission, eux, l'étaient beaucoup moins. Ils se sont beaucoup amusés de cette idée de fusion, la jugeant visiblement hautement improbable. Le duo de présentateurs est plusieurs fois revenu à la charge en interrogeant le président de la N-VA sur des détails amusants, comme la couleur du drapeau qu'arborerait le pays, les différences culturelles ou encore les relations de De Wever avec son épouse néerlandaise.

Des remarques qui semblent avoir agacé De Wever, tout comme un certain nombre de téléspectateurs.

"Quelle tristesse sur Op 1. Bart De Wever a un plan de fusion économique rationnel", a par exemple tweeté un internaute. "Mais il ne s'agit ici que de questions émotionnelles-culturelles insignifiantes. Quelle triste déformation de la réalité; j'ai honte à mort".


Ou encore: "C'est dommage que Bart De Wever ne soit pas pris au sérieux par les présentateurs de Op1. Le plan de coopération entre les Pays-Bas et la Flandre mérite d'être étudié", a quant à lui déclaré un autre utilisateur de Twitter.