"Nous ne devons pas aller vers une société du pass": Jambon n'est pas partisan du Covid Safe Ticket pour les mariages ou magasins

Le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) n'est pas favorable à l'utilisation du Covid Safe Ticket (CST) dans des fêtes de mariage, les magasins ou l'horeca, a-t-il fait savoir vendredi sur les ondes de Radio 1.

"Nous ne devons pas aller vers une société du pass": Jambon n'est pas partisan du Covid Safe Ticket pour les mariages ou magasins
©AFP

Pour Jan Jambon, le Covid Safe Ticket peut être utilisé lors d'évènements dans lesquels un contrôle de ticket d'entrée est prévu, comme un festival de musique ou un match de foot, mais pas ailleurs. "Nous ne devons pas aller vers une société du pass", estime-t-il.

Le ministre-président flamand ne veut pas d'une situation similaire à celle de la France, où le pass sanitaire est requis, par exemple, pour aller au restaurant.

Le CST est entré en vigueur ce vendredi en Belgique. Il peut être réclamé par les organisateurs d'événements en extérieur réunissant au moins 1.500 personnes, lors desquels il ne faudra dès lors plus respecter la distanciation sociale et le port du masque. Il pourra être appliqué aux événements en intérieur à partir du 1er septembre. Ce CST est uniquement valable en Belgique et concerne les personnes âgées de 12 ans et plus.

Le ticket reprend le principe du certificat Covid numérique de l'Union européenne. Pour l'obtenir, soit une double vaccination réalisée depuis plus de deux semaines est requise, soit un test PCR négatif de 48 heures ou un test antigénique négatif de 24 heures. Un certificat attestant d'un rétablissement et datant de moins de six mois est également accepté.

À l'instar du certificat Covid européen, le CST fonctionne à l'aide d'un QR code à présenter avec son smartphone, via l'application CovidSafeBE.

Sur le même sujet