Le gouverneur de Flandre occidentale veut recourir à des caméras thermiques pour détecter les embarcations de migrants

Le gouverneur de Flandre occidentale veut recourir à des caméras thermiques pour détecter les embarcations de migrants
©belga
belga

Le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, veut équiper tout le littoral d'un "bouclier de caméras thermiques" permettant de repérer les petites embarcations de migrants. Il demande au fédéral et au gouvernement flamand de collaborer, avec l'Europe, afin d'investir dans un tel réseau de caméras. Le gouverneur constate que le nombre de migrants qui tentent de rallier l'Angleterre depuis les côtes belges est en hausse. "Cette semaine, nous avons reçu des chiffres hallucinants de Frontex (l'agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, NDLR). Le nombre de passage illégaux aux frontières extérieures de l'UE au cours des sept premiers mois de 2021 était selon des calculs provisoires 59% plus élevé que leur total de l'année dernière", souligne le gouverneur. "En plus nous devons tenir compte d'un afflux supplémentaire de réfugiés en raison des catastrophes humanitaires en Syrie et en Afghanistan".

A la Côte belge, plus de 3.000 migrants avaient déjà été comptabilisés mi-2021, principalement des personnes venant d'Érythrée, de Libye, du Soudan et d'Algérie. Ces migrants prennent souvent tous les risques pour rejoindre des pays comme la Grande-Bretagne, perçue comme un eldorado. Les traversées en mer à bord d'embarcations de fortune sont particulièrement périlleuses, c'est pourquoi le gouverneur plaide pour l'utilisation de caméras thermiques. "Ces caméras peuvent repérer une source de chaleur, ce qui permettrait de sauver des vies", selon Carl Decaluwé.

Un tel dispositif a d'ailleurs déjà été installé et testé avec succès à La Panne.