Réouverture des boîtes de nuit le 1er octobre, pas d'assouplissement à Bruxelles: Frank Vandenbroucke s'exprime sur le Codeco de ce vendredi

Frank Vandenbroucke s'est exprimé à propos des possibles assouplissements envisagés lors du Codeco de ce vendredi.

Réouverture des boîtes de nuit le 1er octobre, pas d'assouplissement à Bruxelles: Frank Vandenbroucke s'exprime sur le Codeco de ce vendredi
©BELGA

Invité sur la chaîne flamande VTM Nieuws, le ministre fédéral a donné une perspective pour le monde de la nuit. Selon lui, la vie nocturne pourra peut-être reprendre le 1er octobre. Le Codeco de ce vendredi doit en effet se pencher sur la réouverture des boîtes de nuit. “C’est malheureux, mais nous avons vu cela aux Pays-Bas: si vous ouvrez des discothèques, vous êtes assuré d’avoir des foyers de contaminations", met cependant en garde le ministre. "Même si beaucoup de personnes sont vaccinées, il y a encore trop de gens qui ne le sont pas".

"C’est difficile pour ce secteur et c’est malheureux, mais je pense qu’il faut reporter cela au moins au 1er octobre. Je pense que d’ici là, nous aurons fait beaucoup de progrès en matière de vaccination. Je pense qu’il sera plus réaliste de rouvrir la vie nocturne en toute sécurité", a donc expliqué Frank Vandenbroucke.

Bruxelles à la traîne ?

Et si le Codeco de ce vendredi pouvait décider de nouveaux assouplissements, dont ceux pour le monde de la nuit, ceux-ci risquent de ne pas s'appliquer à la capitale belge. En effet, la situation sanitaire bruxelloise n'est pas aussi bonne qu'en Wallonie et en Flandre, comme l'a expliqué le ministre, invité sur le plateau du journal de 18h sur BX1.

"Le gouvernement bruxellois et Alain Maron ont déjà fait beaucoup d'efforts et je salue leur créativité", a salué le ministre fédéral. "Mais je veux aussi en profiter pour lancer un appel aux acteurs de la société : les écoles, l'enseignement supérieur et les entreprises. Il faut venir en aide aux autorités bruxelloises. Ils doivent jouer un rôle crucial pour offrir le vaccin aux jeunes. Et il faut développer une politique de proximité".

"Dans ce contexte, il est impossible de procéder à des assouplissementsà Bruxelles", a estimé Frank Vandenbroucke.

Plus de contrôles

Le ministre a également abordé la demande des bourgmestres bruxellois, pour qui les contrôles de respect de quarantaine lors des retours de vacances doivent être renforcés. "Ils ont raison", concède le ministre socialise pour qui il faut renforcer le suivi des voyageurs. "Le gouvernement fédéral a aussi un devoir", a toutefois souligné le ministre, visant les contrôles aux points d'entrées, comme les aéroports de Zaventem et Charleroi.

Sur le même sujet