Bart De Wever est le politicien le plus dépensier sur les réseaux sociaux en Europe: voici le classement complet

La N-VA et d'autres partis flamands dépensent énormément d'argent pour promouvoir leurs politiciens sur les réseaux sociaux. Plus que quiconque en Europe.

Bart De Wever est le politicien le plus dépensier sur les réseaux sociaux en Europe: voici le classement complet
©BELGA

L’émergence des réseaux sociaux et des nouvelles technologies a changé beaucoup de choses dans notre quotidien, mais aussi dans celui des politiciens par rapport à leur électorat. Faire sa pub en politique ne signifie plus spécialement qu'il faut se rendre à tous les événements possibles pour montrer son visage. Depuis l'apparition des réseaux sociaux, les politiciens arrivent d'eux-mêmes à nous sur notre fil d'actualité. Tout cela reste une question de marketing. Instagram et Facebook l'ont bien compris en monétisant des publications transformées en publicité, et ce, même si l'utilisateur ne demande pas du tout à voir cela dans ce qu'il parcourt sur ces deux réseaux sociaux.

Cette publicité est aussi une bonne occasion pour les petits partis de gagner en visibilité ou, dans d'autres cas, à des personnalités controversées de faire passer les messages qu'ils souhaitent sans passer par les médias traditionnels. Les grands partis traditionnels revoient quant à eux leur manière de communiquer vers leur électorat tout en tentant d'attirer encore plus de nouveaux électeurs.

Toute cette promotion, visible très souvent en "publication suggérée" sur les réseaux, a toutefois un coût. Un coût qui peut même être énorme. Comme le révèle le quotidien "De Standaard" dans son édition du jour, les politiciens belges aiment faire campagne sur les réseaux sociaux, que nous soyons dans une année électorale ou non.

De Wever, champion d'Europe

Le champion toute catégorie à ce jeu-là est le président de la N-VA, Bart de Wever. Le bourgmestre d'Anvers, via son parti, a dépensé pas moins de 225.411 euros au cours des sept premiers mois de l'année 2021 pour promouvoir sa page Facebook et Instagram. Cela fait de lui le plus dépensier des politiciens... dans toute l'Europe, comme le fait remarquer AdLens qui a constitué un classement à cet effet en comparant les publicités politiques payées sur Facebook dans 33 pays de l'Union européenne.

Mais Bart De Wever n'est pas le seul politicien belge à se retrouver dans ce top 10. Les 5 premières places sont même occupées par 4 politiciens flamands. En plus de Bart De Wever, nous retrouvons Peter Mertens (PVDA), président du PTB à la Chambre et qui a dépensé un peu moins de 100.000 euros pour sa promotion sur les réseaux sociaux depuis le mois de janvier. Suivent ensuite Tom Van Grieken (Vlaams Belang - 81.479 euros) et Conner Rousseau (Vooruit - 73.560 euros).

Jan Jambon (N-VA - 64.457 euros) se positionne 7e et Zuhal Demir (N-VA - 54.566 euros) ferme ce top 10.

Bouchez seul Wallon du top 10

Dans ce classement, nous retrouvons aussi un homme politique wallon, qui est Georges-Louis Bouchez (MR - 58.401 euros) et qui prend l'avant-dernière place de ce top 10. Ce dernier a d'ailleurs réagi sur Twitter au classement, qu'il trouve assez absurde. "Ces montants sont ridicules si on les compare aux coûts de mailings papiers et d’envoi de courriers ou de publicité dans la presse gratuite/payante", écrit le président du MR qui indique par ailleurs que ce classement ne repose que sur des comptes personnels et pas sur les partis européens en tant que tels.

Les trois autres politiciens qui font partie de ce classement et qui ne sont pas Belges sont deux hommes politiques des Pays-Bas, où des élections ont eu lieu cette année, et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

Ce classement démontre à quel point les politiques belges, et surtout flamands, accordent de l'importance aux réseaux sociaux et aux publicités possibles sur Facebook et Instagram.

Sur le même sujet